Le web regorge de on-dit concernant les bonnes pratiques à mettre en place pour obtenir les faveurs de Google et voir croître son référencement naturel, mais certaines datent d'une époque depuis longtemps révolue (les évolutions des algorithmes des moteurs de recherche ont été nombreuses depuis les balbutiements de ceux-ci et la complexité s'est accrue au fil des années).
C'est l'occasion de découvrir quels conseils sont aujourd'hui obsolètes ou tiennent de la croyance populaire, et lesquels sont de véritables bonnes pratiques SEO.

Cliquer sur son site dans les moteurs de recherche augmente son positionnement dans les moteurs de recherches.

Faux. Les algorithmes de Google sont complexes et ne se laisseront pas berner par une ruse aussi basique. En revanche, il faut savoir qu’aujourd’hui la recherche Google est personnalisée. Vous n’aurez pas les mêmes résultats qu’une autre personne en fonction de votre localisation et des sites que vous avez déjà visités. Vous pourriez donc voir votre site arriver plus rapidement, mais ce n’est pas pour autant que le référencement s’est amélioré.

Plus on met de mots clés dans notre page, mieux c’est !

Faux. Un contenu pertinent est le moyen royal de vous octroyer un bon référencement. Aussi, un texte ne doit pas être écrit pour les moteurs de recherche mais pour votre clientèle. Si le ratio texte / mots-clés est trop élevé, les bots Google considérerons que la seule intention de votre contenu est de faire du « gavage de mots-clés ». C’est une mauvaise pratique SEO qui vous fera perdre des points en référencement.

Plus j’inscris mon site sur des annuaires en ligne, plus mon référencement sera bon.

Les annuaires en ligne ont un terrible inconvénient : ils n’apportent pas de contenu pertinent. Les annuaires regroupent tout ce que Google n’aime pas : un contenu trop généraliste pour la plupart (il n’y a pas de domaine cible sur la majorité des annuaires en ligne), peu de contenu écrit et un nombre incalculable de liens sur une seule et même page, qui n’en rend aucun vraiment pertinent. Autant dire que votre site restera, parmi ces liens et pour Google, une goutte d’eau dans la grande toile du Web.

Préférez des liens de retour sur des sites soigneusement choisis, qualitatifs et pertinents par rapport à votre offre.

Un site gratuit peut être aussi efficace qu’un site professionnel.

Attention. Dans le web comme dans les autres domaines de la vie, un service gratuit, censé remplacer une prestation payante, a ses failles. Une génération du code trop complexe à lire pour les bots des moteurs de recherche, qui ne parviennent donc pas à comprendre la structure de votre site, un temps de chargement trop long, trop de publicités,… si la partie émergée de votre site peut vous paraître belle et avenante grâce aux templates prédéfinis proposés par ce type de plateforme, la partie immergée, tout aussi fondamentale pour vous garantir le succès, n’est peut-être pas aussi affriolante que cela…

Avec un site préconçu et gratuit, vous n’avez ni d’interlocuteurs pour vous conseiller et vous orienter, ni la possibilité d’avoir un code peaufiné et amélioré de sorte à ce qu’il corresponde à la fois à l’attente visuelle qu’aux attentes de Google et consorts. De plus, vous ne pourrez pas exporter votre base de données produits ou vos articles pour privilégier, finalement, une autre solution, ce qui est bien plus facile à faire lorsqu’est utilisé un CMS connu tels que Joomla ou Wordpress, même si vous décidez un jour de changer de prestataire web.

Le choix du nom de domaine influe sur le référencement.

C’était vrai il fut un temps, mais cette pratique est en perte de vitesse car les algorithmes Google préfèrent largement votre contenu à votre nom de domaine. Les indicatifs en .fr si vous êtes localisés en France ont encore de la valeur aujourd’hui, mais les mots clés dans votre nom de domaine n’ont plus de réelle incidence. Privilégiez un nom de domaine qui communique sur le nom de votre marque, et qui sera plus qualitatif pour les internautes, car moins impersonnel.

Les titres et les entêtes apparaissant en haut du navigateur ont plus d’influence sur le référencement.

En effet, les mots clés contenus dans vos titres de page et le texte de présentation visible sur l’onglet en haut de votre navigateur (qui doit être différent pour chaque page afin de correspondre au contenu de celle-ci) ont une forte valeur pour le référencement.

Il faut cependant veiller à ce que le titre soit cohérent avec le texte qu’il présente. Il faut aussi bien hiérarchiser vos titres. Chaque page de votre site doit contenir un seul titre principal (balise h1), puis chaque sous partie un titre en h2. Chaque sous-titre qui se réfère toujours au second grand-titre doit être en h3, pour symboliser le fait qu’il appartient toujours au même sujet, et ainsi de suite. Le h1 a la plus forte valeur, c’est pourquoi il faut veiller à lui attribuer la meilleure expression clé, et l’ordre d’importance va ensuite décroissant. Il ne faut cependant pas surestimer la valeur des titres. Les mots clés (et / ou leurs variantes) doivent également se retrouver dans les textes pour que ce soit vraiment pertinent.

Les urls claires ont un impact positif sur le référencement des pages d’un site.

C’est vrai ! Plutôt qu’une url avec des chiffres et caractères spéciaux, souvent générées par les CMS, il est bien plus intéressant de faire transparaître le contenu de la page à travers le lien de ladite page.

C’est par exemple le cas pour notre page dédiée au web http://www.expertsa.fr/actualites-expert-sa.html qui contient les mots clés exprimant les intentions du blog.

C’est à la fois clair pour l’internaute et pour Google. Attention cependant à ne pas surenchérir dans l’ajout de mots clés. Cela aura moins d’incidence que deux mots clés choisis. Vous pouvez également retirer les conjonctions de coordinations : celles-ci n’ont aucune valeur.

Cette pratique est mieux prise en compte que les mots clés à l’intérieur du nom de domaine car elle parle d’une page donnée et apporte donc des précisions sur son contenu.

e-max.it: your social media marketing partner

Ajouter un Commentaire